Les Plateaux Sauvages x Christian et François Ben Aïm

Les Plateaux Sauvages x Christian et François Ben Aïm

Aux Plateaux Sauvages, Christian et François Ben Aïm dévoilent le troisième volet d’une série de courts solos, composés pour des danseuses. Ici, c’est Alex Blondeau qui se prête au jeu.

Duo singulier, les frères Ben Aïm explorent depuis vingt ans les nuances de l’interprétation et de la relation du danseur avec le temps et l’espace. Et 2018, ils amorçaient une série de soli féminins, Instantanés, imaginés comme une succession de haïkus, cette forme brève de poésie japonaise qui célèbre l’éphémère. Dans ces pièces in situ, ils invitent les danseuses à une exploration intime, pour faire émerger une énergie souterraine, qui se dévoile au fil de leur danse.

Poésie de l’instant

Après Anne-Flore de Rochambeau, qui inaugurait la série en 2015, puis Léa Lansade, c’est au tour d’Alex Blondeau – passée par la pièce May B de Maguy Marin et la compagnie Rosas d’Anne Teresa de Keersmaeker –  de se frotter à cet exercice. Comme dans les précédents soli de la série, la danseuse y déploie des imaginaires nocturnes où elle fait jaillir une danse subtile, faite de métamorphoses et de disparitions. Un bref instant, quasi insaisissable, on découvre une interprète, une personnalité.

 

Belinda Mathieu
Publié le 23 avril 2022 – N° 299

 

2000 1335 Compagnie Christian et François Ben Aïm
Rechercher