Instantanés – Série de soli féminins

Création 2018-2022

Avec Instantanés, les chorégraphes Christian et François Ben Aïm proposent une série de soli interprétés par des femmes. Ce travail fait dialoguer les ressorts de l’intime et les forces chahutées du dehors. Il se déploie comme l’étude parcellaire de ce qui compose une identité, envisagée comme une matière mouvante.

Chaque solo est l’occasion de faire émerger une nouvelle énergie, souterraine, méconnue, une part réservée. Cette étude emprunte au haïku, la poésie de l’instant. Ici, par le mouvement et le geste, les chorégraphes cherchent à saisir cette émotion, immédiate et fugace, à la manière du photographe captant l’instant décisif.

Pièces courtes, formes légères pour la scène comme l’in situ, elles peuvent être présentées en intérieur comme en extérieur. Ces soli pourront vivre de manière autonome, seuls, ou être associés les uns aux autres, dans une configuration adaptée à chaque occasion et espace.
A terme, cette série de courts portraits féminins constituera une mosaïque, un kaléidoscope aux multiples entrées et combinaisons.

> Instantanés #1 – Anne-Flore de Rochambeau, est interprété par une artiste chorégraphique développant son travail à Montréal. Suite à une première rencontre avec Christian et François Ben Aïm à Cayenne en 2015 autour de Dévore-moi, il n’y à rien à craindre, commande de Touka Danse – CDC Guyane, Anne-Flore intègre en septembre 2017 le projet Instantanés avec le premier solo de la série.

> Le second solo, Instantanés #2 – Léa Lansade, est une traversée nocturne entre rêve et veille sur les Métamorphoses nocturnes, premier quatuor de Ligeti, interprété par le Quatuor Voce. Cette pièce de Ligeti, expressive, extravagante, convoque tout en contraste un univers onirique, glissant du tragique à l’ironie avec subtilité. C’est par le prisme du rêve et de l’inconscient qu’est filé cet Instantané, pour convoquer dans une tonalité tantôt grave, tantôt burlesque : envoûtement, régression, liberté et évanescence !

> Création d’Instantanés #3 – Alex Blondeau, du 12 au 14 mai 2022 aux Plateaux Sauvages. Ce 3è opus sera créé autour du thème de la nuit. Une nouvelle page écrite au féminin avec toujours pour guide la transformation, l’émancipation et la révélation, à l’image d’un passage de l’obscurité à la lumière !

De même que les premiers soli mettent en valeur les qualités de l’interprète aux prises avec un univers spécifique, pour ce volet, deux idées conduisent les premières envies : l’expression oiseau de nuit avec tout l’imaginaire qu’elle convoque ; et l’association du mot nuit à celui de la disparition, la nuit envisagée comme un espace métaphorique pour dire l’absence, et aussi le moment où l’on peut (re)convier avec joie les absent.e.s.

© DR

Prochainement

There are no upcoming events.

Rechercher